Spécialités culinaires de Lyon
Gastronomie

Lyon et ses spécialités culinaires

La cuisine est un art pris très au sérieux à Lyon. Du haut de ses traditions culinaires impressionnantes, la ville est une référence en matière de gastronomie. Elle possède de fait, l’un des plus grands amas de restaurants en France. Moult spécialités gastronomiques, toutes plus exquises les unes que les autres-vous sont proposées.

La salade lyonnaise en entrée

À Lyon, la salade est généralement constituée de laitue (composante essentielle), d’œuf poché ou mollé, de lard fumé, de croutons de pain, de foie de volaille et de la sauce vinaigrette. Le fromage peut aussi l’accompagner. Cet excellent plat conditionne votre appétit pour la suite du repas.

Le pâté en croute, la quenelle lyonnaise, le saucisson brioché ou le tablier du sapeur comme plats principaux ou de résistance.

Il existe dans le chef-lieu du département du Rhône, plusieurs délices culinaires qu’on peut savourer en guise de plats de résistance. Faites-vous au besoin orienter par le serveur pendant votre prise de commande dans un bouchon lyonnais pour trouver le repas qui vous convient.

Une liste non exhaustive des principales spécialités lyonnaises :

Le pâté en croute :

Essentiellement composé d’un pâté cuit dans une pâte brisée ou feuilletée, le pâté en croute est une délicieuse charcuterie-pâtissière qui tient son origine de la cuisine médiévale. Ce plat est un tel régal que sa réalisation est devenue un véritable art dans lequel on peut s’illustrer à travers le championnat du monde de pâté en croute.

La quenelle :

Considérée comme étant le plat lyonnais par excellence, la quenelle est faite à base de farine de semoule, de lait et de beurre. Elle peut être soit nature soit au brochet. On l’accompagne souvent d’une sauce béchamel ou d’une sauce Nantua à base de beurre d’écrevisse. C’est le plat idéal pour les journées glaciales d’hiver.

Le saucisson brioché :

Il s’agit d’un saucisson cuir entouré d’une brioche moelleuse et parfois composé de pistaches. Cette recette témoigne de l’affection des Lyonnais pour la charcuterie. Avec un bon vin du Beaujolais (avec modération), c’est un régal.

Le tablier du sapeur :

Héritant son nom du Maréchal de Castellane qui fut gouverneur militaire de Lyon sous Napoléon III, le tablier du sapeur est un rectangle de gras-double, mariné dans du vin blanc, cuit au bouillon et pané. Ce plat est surtout destiné aux amateurs de graillon.

La cervelle de canut, la tarte à la praline ou les fromages en fin de repas

En guise de dessert, dégustez la cervelle de canut (faisselle aux herbes) composée du fromage blanc, de l’échalote, du poivre, du sel, de la ciboulette. Elle peut être accompagnée de pommes de terre ou de pain grillé et tient son nom des ouvriers de la soie. Si vous affectionnez le sucré, optez pour la tarte à la praline pour clore efficacement le repas. Les deux fromages dont raffolent les Lyonnais sont le Saint-Marcellin et le Saint-Félicien.

Où profiter des spécialités culinaires lyonnaises ?

Pendant votre séjour à Lyon, vous pouvez faire un tour dans les fameux bouchons lyonnais pour tester ces diverses spécialités. Vous y trouverez surement votre bonheur

Vous pourriez également aimer...